Pays de Tronçais

BâtimentsA égale distance de Bourges, Nevers, Moulins et Montluçon, au nord du département de l'Allier, s'étend sur quelques dix mille hectares, la plus belle chênaie d'Europe :
la
forêt de Tronçais.

Cet imposant massif forestier est chargé d'histoire. Depuis les premiers siècles de notre ère, on fend des chênes en douelles de faible épaisseur pour la confection des tonneaux. «Il n'est de bon Cognac, dit-on, que vieilli en fût de Tronçais».

A l'époque gallo-romaine, la forêt de Tronçais située entre le pays de Bituriges et celui des Arvernes, sur le trajet Avaricum-Gergovie, fut traversée et occupée par les légions romaines. Vestiges gallo-romains et même préhistoriques sont les témoins de ce passé. Autour des châteaux mystérieux et des fontaines, comme celle de Viljot, sont nées des légendes qui subsistent encore de nos jours, mêlant l'histoire à l'imaginaire.

ChâteauEn 1670, Colbert aménage la forêt en vue de la production de bois de qualité destiné à la construction de navires pour la marine nationale. En 1788, l'industrie métallurgique s'installe au coeur de la forêt, au village de Tronçais.

Un fer de grande renommée est fabriqué dans les hauts fourneaux chauffés au charbon de bois. En 1824, apparaissent les porcelaineries, dont celle de Couleuvre qui subsistait il y a encore quelques années.

Arrive l'heure du tourisme. Le Pays de Tronçais, riche de sa forêt aux mille visages, de sa campagne verte et bocagère abritant dans ses replis de charmants bourgs et villages groupés autour de leur petite église, offre à toutes et à tous l'immensité d'un lieu où histoire et légendes vous entraînent en un tourbillon de beauté, de calme... et de rêveries.


SommaireDébut